LES NON-FÉMINISTES SERONT AU CHÔMAGE !


Vous ne vous êtes jamais dit qu’être féministe pouvait valoir un Bac + 9 ? Yes my Dear. Bienvenue au 21e siècle.

À chaque siècle son critère d’embauche : au 19e siècle, c’était la puissance physique qui cartonnait, parce qu’il fallait avoir des biscotos pour construire les chemins de fer, taper sur une enclume, ou descendre à la mine. Au 20e siècle, les machines ont remplacé les humains et on a donné l’avantage à la puissance intellectuelle. Born to be Einstein.


Mais aujourd’hui ? Avec l’intelligence artificielle qui arrive, qu’est-ce que l’humain va bien pouvoir faire de ses mimines ? Dov Seidman, un consultant américain répond : « Nous sommes passés d’une économie industrielle – où on embauchait des bras – à une économie de la connaissance – où on embauchait des têtes – et maintenant une économie humaine – où on embauche des cœurs. »


Inutile d’imaginer une guéguerre homme-machine. Elles ont déjà pris le dessus. « Au lieu de rivaliser avec elles ou de vouloir maintenir une suprématie dans des domaines tels que l’analyse quantitative, nous devons les compléter. Seuls les humains ont des qualités comme la capacité à collaborer et à communiquer, ou à faire preuve de courage ». Place à l’écoute et à l’altruisme, à l’attention, à la coopération, à la capacité de s’entraider les uns les autres. Bref, à des valeurs féministes. Adieu compétition, bonjour coopération. Un nouveau modèle qui pourrait bien être une révolution et changer définitivement la société. Paré ?


Pour en savoir plus, jetez un oeil à l’article qui nous a inspirés ici.

Si vous avez aimé cet article, inscrivez-vous à notre newsletter