EMMA WATSON - LA NOUVELLE FÉMINISTE


Emma Watson naît à Paris le 15 avril 1990. Déjà enfant, elle s’étonnait d’être jugée trop autoritaire par ses professeurs quand elle souhaitait diriger les pièces de théâtre. Après avoir voulu devenir une fée puis une princesse, elle décide d’embrasser une carrière d’actrice. Célèbre pour son interprétation d'Hermione Granger dans Harry Potter, Emma Watson s’illustre également par son engagement féministe.


C’est en 2014 elle s’engage concrètement en faveur des femmes. Fraîchement diplômée de l’université Brown, elle décide de mettre en pause sa carrière d’actrice pour se consacrer à des projets personnels. Elle est nommée ambassadrice de bonne volonté par l'ONU Femmes et délivre un discours remarqué aux Nations Unies à Washington. Elle rappelle que l’égalité entre les hommes et les femmes est une priorité. Pour elle, le féminisme n'est pas une détestation des hommes, mais une attitude positive tendant vers l'égalité des sexes. Son discours est approuvé par la lauréate du prix Nobel de la paix 2014, Malala Yousafzai, qui déclare s'identifier en tant que féministe grâce à elle. 


Elle lance également un club de lecture, Our Shared Shelf, ouvert à « toute personne intéressée par le sujet ». Elle est rejointe par des personnalités comme Gloria Steinem, Sophia Bush, Abby Wambach, et par plus de 37 000 anonymes. Le livre choisi pour inaugurer le club est My life on the road, de Gloria Steinem. 

Dans tous les aspects de vie, Emma Watson n’a pu que constater les inégalités : « C'est assez curieux quand je jette un œil à ma vie : il y avait environ un tiers de filles pour deux tiers de garçons dans mon école primaire. (…) Quand j'ai fait Harry Potter, le ratio était similaire, au maximum un tiers de femmes et deux tiers d'hommes [sur les tournages] ». Elle comprend alors que l’éducation, et en particulier les études supérieures, restent le meilleur moyen de lutter contre les inégalités. 


Dans un discours prononcé à l’ONU en 2016, elle soutient que « l’expérience universitaire doit dire aux femmes qu’elles ont une valeur intellectuelle, et pas que ça : qu’elles ont leur place dans les hautes sphères. Elle doit montrer que la sécurité des femmes, des minorités et de chaque personne qui peut être vulnérable est un droit et non un privilège ». 

Elle n’a pas manqué de se rendre à la Women’s March le 21 janvier 2017 pour protester contre la misogynie incarnée par l’administration de Donald Trump.

Icône de mode, actrice et militante, Emma Watson a popularisé la cause féministe à travers le monde grâce à sa notoriété. 


Si vous avez aimé cet article, inscrivez-vous à notre newsletter