KATHERINE COLEMAN GOBLE JOHNSON, L'ORDINATEUR EN JUPE


Elle est née le 26 août 1918 à White Sulphur Springs. C’est une des plus grandes physiciennes, mathématiciennes et ingénieures spatial afro-américaine. La pionnière de la course à l’espace.


À l’époque les enfants noirs ne vont plus à l’école après 9 ou 10 ans. Mais Katherine est très intelligente, et va au lycée et obtient l’équivalent du BAC à 14 ans. À l’université, elle est si douée, que son professeur William Claytor (l’un des premiers Afro-américains à obtenir une thèse en mathématiques) crée de nouveaux cours spécialement pour elle. Katherine obtient ses diplômes en mathématiques et français summa cum laude (la plus haute distinction) à 18 ans.


En 1953, elle rentre dans une équipe de femmes en charge de calculs mathématiques, à la NASA appelées des « ordinateurs en jupe ». Un jour, Katherine doit aider une équipe entièrement masculine de recherche de vols. Ses talents en mathématiques la rendent vite indispensable, à tel point que le racisme et le sexisme sont obligés de plier face à cette femme qui, comme elle aime à le rappeler, « fait le job ». Elle ira jusqu’à imposer sa présence dans des réunions auxquelles aucune femme n’avait encore assisté. Son talent lui a valu d’être respectée de tous. Elle a calculé avec succès la trajectoire du programme Mercury et la mission Apollo 11, permettant aux USA de gagner la course aux étoiles face à l’URSS. En 2015, Johnson a obtenu la médaille présidentielle de la Liberté. L'année suivante, elle est intégrée dans la série les 100 femmes d'exception de la BBC.


Découvrez son portrait en vidéo ici.

Si vous avez aimé cet article, inscrivez-vous à notre newsletter