POURQUOI LES FEMMES ONT PRIS 100 ANS À AVOIR LE DROIT DE VOTE ?


C'est en 1944 seulement que les femmes obtiennent le droit de vote en France. Et ce après bien des années de lutte. Paradoxalement, c’est la Révolution française qui interdit le droit de vote aux femmes. L'abbé Sieyès distingue en 1789 les citoyens actifs et les citoyens passifs, classant femmes et enfants dans la seconde catégorie.


Condorcet essaya de défendre les femmes jusqu'au bout : mais en vain. Les femmes seront exclues du droit de vote pendant plus de 100 ans. Le XIXe siècle est ainsi le siècle le plus anti-féministe de l’Histoire. À cette époque, les femmes n’ont de cesse de combattre cette injustice à coups de tribunes dans les journaux, de création de clubs féministes et manifestations. Mais rien n’y fait. Le gouvernement s’entête car il peine à croire à la maturité politique des femmes et les accuse injustement d’être sous la tutelle du clergé, voyant là poindre la menace d’un retour de l’Église au pouvoir. B


Il faut attendre la Seconde Guerre Mondiale et la Résistance pour que les Français reconnaissent enfin l'égalité économique et politique des sexes : « C'est pendant l'Occupation que les mentalités ont changé, et c'est dans la Résistance que les femmes ont gagné le droit de voter et d'être élues. Elles avaient montré leur courage, pris des risques fous, reçu les clandestins, assuré la transmission des messages... Il était impossible de leur dénier encore le droit de vote. Ce n'est pas de Gaulle qui leur a donné. Ce sont les femmes qui l'ont glorieusement gagné. » (Propos recueillis par Annick Cojean, Le Monde, 9 mars 2001).


Le 23 mars 1944, l'Assemblée consultative siégeant à Alger adopte le vote des femmes avec 51 voix « pour » et 16 voix « contre » grâce au résistant communiste, François Grenier, qui a fermement et avec conviction porté ce projet à l'Assemblée.


Un mois plus tard, le 21 avril 1944, le Général de Gaulle ratifie une ordonnance qui, à l'article 17, prévoit le vote des femmes et leur éligibilité : les Françaises sont enfin électrices et éligibles dans les mêmes conditions que les Français. Près d'un siècle après les hommes. Et après l'Espagne, la Turquie, la Birmanie, l'Ouzbékistan...

Elles votent donc pour la première fois en 1945 et entrent au Sénat en 1946.



Si vous avez aimé cet article, inscrivez-vous à notre newsletter