JANE AUSTEN, LA FÉMINISTE MASQUÉE


Avec ses romans à l’eau de rose et toutes ses héroïnes qui subissent le système patriarcal (mariages arrangés, & bienséances douteuses) on a du mal à imaginer Jane Austen avant-gardiste. Et pourtant. Avec son humour décalé, elle a décapé la société britannique et entamé l'histoire souterraine du féminisme. Si Madame coud et que Monsieur choisit sa fiancée sur catalogue dans ses romans, c'est parce qu'elle tourne toute son époque en dérision.


Elle ne pense pas du tout ce qu'elle écrit. Elle utilise au contraire l'ironie pour critiquer les moeurs des femmes. Pierre Schoentjes rappelle dans Poétique de l’ironie que « L’ironie passe pour synonyme d’intelligence, voire de grande culture ». Il n’y a pas si longtemps encore beaucoup refusaient de prêter ce talent « au peuple et aux femmes ». C’est entre autre pour ça qu’on a toujours pris pour argent comptant ce que racontait Austen.


Au XVIIIe siècle, Jane Austen doit se cacher pour écrire, et publie ses deux premiers romans en douce. Faire le choix de l’écriture dans un monde où la littérature est dominée par le discours masculin, c’est s’inscrire contre la société : « alors que l’écriture demeure l’apanage des hommes et la plume leur appendice symbolique, Austen s’engage dans une entreprise de sape du mythe phallocentrique de la création » (Goather (Thierry). Les femmes ne se contentent plus d’être la Muse des écrivains-hommes, mais veulent maintenant se raconter !


Elle écrit Orgueil et Préjugés et connaît un grand succès en 1813. Son roman permet pour la première fois d’entrer dans l'intimité des femmes sans passer par les mots d’un homme. Dans Persuasion ou Raisons et Sentiments, elle critique la loi de l'entail, qui donne toujours l'avantage aux héritiers mâles. Idem pour Northanger Abbey, dans lequel elle critique le dédain dont use les magazines pour qualifier les romans écrits par des femmes. Virginia Woolf la considérait comme l'une des plus grandes écrivaines britanniques. En 2017, elle sera la deuxième femme (outre la reine d'Angleterre) à figurer sur les billets de banque britanniques. Check Jane !

Si vous avez aimé cet article, inscrivez-vous à notre newsletter