Amelia Earhart : la première aviatrice à avoir fait le tour du monde !


Imaginez. Un endroit où les femmes n'ont même pas le droit de faire des études sans l'autorisation de leur mari. À cette même époque Amélia rêve d'avoir son propre avion et de voler.


Née en 1897 dans le Kansas, Amelia Earhart a toujours rêvé de liberté. Meneuse de nature et pourvue d’une éducation non conventionnelle, elle s’intéresse vite aux femmes exerçant des métiers dits masculins. Mais c’est en 1920 lorsqu’elle visite avec son père l’aérodrome de Long Beach et qu’elle y effectue son baptême de l’air que sa vie change. Un rêve naît : celui de voler.

 

Il n’en faut pas moins à cette femme forte et ambitieuse. Petit boulot sur petit boulot, elle économise pendant des années pour pouvoir suivre des leçons de pilotage et s’acheter un biplan jaune canari : le Canary ! Fidèle compagnon, il lui permet d’effectuer son premier exploit : un record d’altitude. Une première pour une femme !

 

“Les femmes doivent s’essayer aux mêmes choses que les hommes. Si elles échouent, cet échec doit servir de défi aux autres.”


En 1928, elle est choisie pour effectuer un vol transatlantique pendant lequel elle ne sera qu’accompagnatrice. Mais la flamme de l’aviatrice ne s’éteint pas, au contraire ! Après avoir mis un pied sur la terre ferme, elle se rend compte de sa nouvelle notoriété. Devenue la première femme à avoir traversé l’Atlantique, elle devient vite une légende et se voit par la suite être décorée de la Flying Cross (décoration américaine qui récompense les aviateurs.rices) pour ses nombreux exploits.

 


"Elle devient vite une légende"


Mais, on se souvient surtout d’elle pour son projet ambitieux, celui de faire le tour du monde en avion ! Une idée complètement dingue qu'elle arrive à réaliser à la surprise de tous.

Un autre décollage ne connaîtra cependant pas le même succès puisqu'Amélia n'en reviendra jamais.

 

Sa disparition reste un mystère. Une seule chose est sûre, cette femme forte reste un modèle. Pour preuve, le film Amelia sorti en 2009 mais aussi le shooting récent de Rihanna pour le magazine américain «Harper’s Bazaar» dans lequel elle apparaît cheveux courts et veste en cuir : un style à la garçonne qui rend hommage à cette femme plutôt badass !

 


Par Camille Capron

 

 

 



Si vous avez aimé cet article, inscrivez-vous à notre newsletter